LAURA CLAUZEL

Revient avec son nouvel album « MOAN »

A sortir le 24 mai – Distribution Active Records/ DITTO MUSIC

 

     Alors que la tendance voudrait qu’elle raconte ses émois sur des mélodies pop lascives aux refrains catchy, Laura Clauzel fait le choix de parler des autres, avec force et sincérité. Sous un regard instinctif et une plume à la fois consciente et poétique, Laura Clauzel raconte des histoires parfois tragiques, parfois grotesques, dans une soul moderne aux accents trip hop, jazz, un brin électro mais toujours authentique. 

 

     C’est sur les bancs de l’école primaire qu’elle apprend la messe en Si bémol majeur de Mozart, le début d’une dévotion immense pour la voix et les harmonies. De ses récurrents passages à l’école Martha Graham à New York à ses formations aux cours Florent et à l’Ecole Auvray-Nauroy, Laura Clauzel s’aguerrit sur scène. 

 

     Elle collabore avec de nombreux metteurs en scène sur des créations contemporaines mais aussi sur des textes dits plus classiques qui l’amènent à interpréter des grands rôles en tant que chanteuse et comédienne : Marie Tudor, La Tisbe, Violaine, Titania et bientôt Lady Macbeth. 

En 2017, Laura Clauzel sort son premier EP « Paria(h) » réalisé avec Olivier Bostvironnois, l’aboutissement de toutes ses flâneries et expérimentations artistiques. C’est ensemble qu’ils définissent cet univers qui s’inspire de figures féminines comme : Nina Simone, GoldFrapp, Björk, Portishead, Amy Winehouse…

 

     Aujourd’hui, Laura Clauzel sort son deuxième Ep « Moan », un écrin musical qui renferme des hymnes puissants où la voix et les harmonies renforcent le caractère émouvant et saisissant de l’opus. C’est un projet musical et cinématographique que Laura Clauzel, met en scène avec justesse dans l’interprétation et dans la maîtrise de la narration, à travers des clips construits et léchés… mais aussi sur scène, grâce à des représentations vivantes, vibrantes, habitées. 

 

      Pour cet Ep, elle s’entoure de la pointure américaine Alex Blake à la contrebasse qui accompagne des géants tels que Randy Weston et Dizzy Gillespsie et de Sonny Troupé à la batterie et aux percussions, collaborateur de Grégory Privat et de Lisa Simone entre autres.  Elle fait également appel à Franck Nicolas (trompette et coquillages) pour les titres « Cursed Tree » et « Won’t you remember ».

Ensembles,  ils ont pu trouver la vibration musicale, « d’aucuns diraient la note bleue ». 

Tracklisting :

  • BLACK DEATH
  • ECHO
  • THE QUEEN
  • WON’T YOU REMEMBER
  • CURSED TREE
  • THE AGE

 

Facebook : https://www.facebook.com/lauraclauzelmusic/

 

Dossier de presse en pdf sur demande